L’insertion et l’accompagnement social

L’Envie de Plaire (atelier coiffure)
La thématique de l’apparence physique est devenue une caractéristique d’intégration aux yeux de la société. Cependant, elle peut être source de discrimination.

Le CCAS de Guéret a donc souhaité s’investir pleinement dans un projet de valorisation de l’estime de soi auprès d’un public fragilisé, en situation d’exclusion ou de précarité.

Ce projet a l’ambition de valoriser une bonne image de soi en augmentant sa capacité à se faire confiance et donc à faire face à l’adversité et à surmonter les épreuves quotidiennes.

Cette action se déroule à raison d’un lundi après-midi par semaine au sein du CCAS dans un local spécialement aménagé sur le thème « bien être – détente » incluant un espace coiffure.
La prestation de coiffure est assurée par des coiffeuses professionnelles bénévoles ainsi que par l’école de brevet professionnel de coiffure.

Nécessité d’une inscription au préalable afin de prendre un rendez-vous pour la prestation de coiffure. Une participation est demandée en fonction des ressources.

Télécharger la plaquette


Logements d’Urgence
Les logements du parc privé :
Le CCAS est propriétaire de deux logements de type T2, dans le parc privé anciennement inscrits dans le Programme Social Thématique.

Les logements d’urgence :
Le CCAS gère quatre logements destinés à des personnes ou à des familles connaissant une situation de précarité ou une situation de danger face à des violences conjugales ou un besoin de protection des enfants.
Ces logements sont mobilisables rapidement, dans la limite de nos disponibilités, dans l’attente d’une solution durable. L’accueil est prévu pour une durée de 6 mois maximum.

Un accompagnement social adapté est mis en place par la Conseillère en Economie Sociale Familiale du CCAS en concertation avec l’ensemble des partenaires professionnels et/ou institutionnels.

Cet accompagnement consiste en l’élaboration d’un projet relogement.

Cet objectif s’établit au travers des étapes suivantes :

  • Etablir un diagnostic ;
  • Elaborer un projet logement en fonction des attentes et besoins de la personne, de ses contraintes, de ses difficultés et de ses potentialités ;
  • Mise en œuvre d’un plan de recherche de logement ;
  • Apporter des éléments de connaissance à la personne sur les frais d’entrée dans les lieux ainsi que l’ensemble des démarches à effectuer ;
  • Rechercher des solutions et aides financières ;
  • Soutenir les démarches liées à l’installation et orienter si besoin vers des dispositifs d’accompagnement à plus ou moins long terme.

Pour que cet accompagnement soit effectif, un travail en réseau se met en place avec le service social du Conseil Départemental mais également avec tout autre partenaire gravitant auprès de la personne hébergée.

Loc’Action
Le CCAS et l’association L’ESCALE travaillent en partenariat, depuis 2010, sur une action collective : le Loc’action.

Le « Loc’action » permet d’apporter des informations d’ordre général ; de rendre la personne autonome dans son parcours d’insertion par le logement voire pour certains, de créer du lien social. C’est un lieu d’échanges, de valorisation et de reconnaissance sociale.

Il permet de compléter l’action individuelle apportée par les professionnels de terrain et s’organise autour de deux types d’ateliers :

Atelier Logement :

  • Faciliter l’accès au logement et permettre un maintien durable dans le logement.
  • Informer les personnes de leurs droits et devoirs en matière de logement.
  • Favoriser l’appropriation du lieu de vie tout en contribuant à prévenir certains dysfonctionnements.
  • Développer le « savoir habiter » et le respect du voisinage.
  • Echanger les savoir-faire de chacun et valoriser les compétences des personnes accueillies.
  • Privilégier l’initiative, l’engagement, rompre la solitude, l’isolement.

Atelier Bricolage :

  • Permettre aux participants d’être acteur dans l’entretien, l’amélioration voire la rénovation de leur logement
  •  Favoriser le respect de l’environnement (éco-gestes…)
  •  Sensibiliser à la consommation des fluides. (électricité, gaz, eau…)
  • Permettre aux personnes d’acquérir les réflexes de base concernant les aspects pratiques du logement (utilisation et entretien des équipements)
  • Privilégier l’initiative, l’engagement, rompre la solitude, l’isolement.

Ces ateliers se déroulent :

Le Loc’action s’étend à toutes personnes qui souhaitent obtenir des informations et des conseils sur la thématique du logement, qu’elles soient sans logement, hébergées, locataires ou propriétaires.

Revenu de Solidarité Active (RSA)

Le RSA assure aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu, variable selon la composition du foyer. Le RSA est ouvert, sous certaines conditions, aux personnes âgées d’au moins de 25 ans et aux personnes âgées de plus de 18 ans à 24 ans si elles sont parents isolés ou justifient d’une certaine durée d’activité professionnelle.

Les bénéficiaires du RSA à droit allocation et à un accompagnement pour l’aide à régler des difficultés sociales et améliorer son insertion et professionnelle.

De ce fait, le Conseil Départemental et le CCAS de Guéret ont conclu une convention afin que le CCAS soit désigné comme un référent pour accompagner la personne (personne seul ou couple sans enfant) dans son parcours.

Un travailleur social du CCAS établit avec le bénéficiaire du RSA un plan d’action à mener (prenant la forme d’un contrat d’engagements réciproques) afin de trouver des solutions aux difficultés rencontrées (santé, budget, logement).

Regroupement Familial des Etrangers
Le regroupement familial consiste pour un étranger résidant en France à faire venir les membres de sa famille vivant à l’étranger. Il répond au droit qu’à toute personne, quelque soit sa nationalité, de mener une vie familiale normale.

La personne doit se rapprocher de l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration) délégation de Limoges, afin de retirer un dossier de demande qui, une fois renseigné, doit être retourné à l’OFII.
L’OFII transmet ensuite la demande au CCAS.

Deux enquêtes sont ensuite instruites afin de justifier la légitimité de la demande :

  • Enquête ressources : confiée au CCAS : la personne doit justifier de ressources stables et décentes permettant d’accueillir le reste de la famille.
  • Enquête logement : confiée à l’OFII : la personne doit justifier d’un logement adapté pour l’accueil du reste de la famille. Au vu de ces enquêtes, le Maire émet un avis sur la possibilité du regroupement familial. Cet avis doit être motivé.

Le dossier est renvoyé à l’OFII qui le transmet au Préfet pour la décision définitive.